CINEMA


BUTTES - Court métrage - ONF / NFB

Co-réalisation avec Nicolas Paquet

Ce documentaire ludique de Nicolas Paquet et Tom Jacques met en scène la danse monumentale de l’aspirateur à tourbe, une gigantesque machine industrielle imaginée à Rivière-du-Loup. Sur une trame sonore dramatique créée à partir d’instruments inventés, des travailleurs s’affairent à former de grandes buttes, qui acquièrent une splendeur esthétique sous l’œil des deux créateurs. Un clin d’œil au film de l’ONF De la tourbe et du restant, tourné dans les tourbières du Bas-Saint-Laurent durant les années 1970.

Instrumentarium altéré - En réalisation, sortie prévue printemps 2019 -

Co réalisation avec Antoine Amnotte-Dupuis et Bascaille

Toute matière se dégrade et se transforme à des échelles de temps bien différentes. Parfois lesphénomènes sont perceptibles à l’œil humain, comme un morceau de glace qui fond,autrement de manière plus subtile et marquée par le temps, comme une photographie qui perdde ses pigments à force d’être exposée à la lumière. Cette dégradation, qui s’opère sur diversesdurées, intéresse tout particulièrement le trio de percussion Bascaille.En collaboration avec le Département de biologie, de chimie et de géographie del'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Bascaille a développé un Instrumentariumaltéré, c’est-à-dire un ensemble d’instruments de musique qui ont été modifiés afin d’enchanger les caractéristiques par le biais de diverses approches et de processus lents ou rapides,s’étalant sur une année ou de l’ordre de quelques secondes.
Le court métrage issu du projet d'instrumentarium altéré du trio de percussion Bascaille, d’unedurée environ 20 à 30 minutes, adoptera une posture expérimentale en adéquation avec ladimension liée à l’aléatoire et à l’altération proposée par le projet musical. À l’instar desoeuvres musicales, le projet de court métrage se construira également autour de cette idéed’altération. Si l’image cinématographique en elle-même est déjà une forme d’altération duréel, elle demeure associée, par convention, à une forme de représentation réaliste. Toutefois,différentes méthodes optiques, numériques, analogiques ou chimiques permettent d’en altéréson rendu de sorte à la faire dériver hors d’une représentation réaliste pure et simple etd’atteindre une matière visuelle qui peut passer du figuratif à l’abstraction.